" "

Présentation de la race du teckel

Origines et rôle :  

Au début du XVIIe siècle, le nom dachshund devint celui d'une race qui avait des variétés à poil lisse et à poil long, et, depuis 1890, une troisième variété, celle à poil dur, a été enregistrée. Le nom, dachshund ("dachs" qui veut dire blaireau, et "hund" qui veut dire chien) à la fois révèle et dissimule l'origine de la race.

Aspect Général :                                  

Chien près de terre, à pattes courtes, long de corps tout en étant très compact, à musculature bien développée, portant sa tête fièrement et avec confiance, avec une expression faciale intelligente, il s'agit d'un chien vraiment constitué pour suivre l'animal chassé dans son terrier. En dépit de la faible longueur de ses pattes par rapport à celle de son corps, il ne doit pas donner l'impression d'être handicapé, ni d'être maladroit ou limité dans ses mouvements; il ne doit pas être trop élancé, pour éviter toute apparence belette. En outre, son instinct de chasseur, son odorat aiguisé, sa voix forte et sa petite taille lui permettent de débusquer la bête qui s'est tapie dans les broussailles. Son physique et son odorat remarquable le rendent supérieur à la plupart des autres races de pisteurs.

 

Tempérament :               

Chien rusé, débordant d'énergie et courageux au point de devenir intrépide; persévérant, qu'il travaille sur terre ou sous terre, ses sens sont tous très bien développés.

 

Taille:  

Dachshund standard : poids supérieur à 11 livres (4,989 kg) Dachshund nain : poids idéal 10 livres (4,5 kg) Il est de la plus grande importance que les juges n'accordent pas de points de championnat aux dachshunds nains pesant plus de 11 livres (4,989 kg). Dans les limites imposées, la symétrie associée au physique global du dachshund, la petite taille du sujet et la vitalité mentale et physique du chien doivent constituer les caractéristiques principales du dachshund nain.

 

Robe et couleur :

Trois variétés de robe. Poil lisse ou court: poil court, épais, dru et luisant. Poil dur: avec un bon sous-poil, comme celui du chien d'arrêt allemand à poil rêche. Poil long: comme celui du setter irlandais. Couleur: rouge (feu) riche de diverses nuances, et noir avec des taches feu. Ces chiens doivent avoir une truffe et des ongles noirs et une fine ligne noire au bord des lèvres et des paupières. Les chiens de couleur chocolat à taches feu peuvent avoir la truffe brune. Les yeux sont toujours lustrés et le plus foncés possible. Les variétés à poil long et à poil court sont anciennes et bien établies mais le sans d'autres races a été introduit pour obtenir le dachshund à poil dur; néanmoins, toute personne qui entreprend l'élevage de cette variété doit voir à ce que le sujet soit surtout conforme au dachshund en ce qui concerne ses caractéristiques globales.

Tête :

Nette et se rétrécissant uniformément jusqu'à la truffe lorsqu'on la regarde du dessus ou de profil. Crâne légèrement arqué, s'inclinant graduellement sans "stop" (un minimum de "stop" est toutefois souhaitable) pour rejoindre un museau légèrement arqué et finement dessiné (museau de bélier). Os des arcades sourcilières très proéminents. Cartilage nasal et truffe étroits et longs; lèvres tendues recouvrant bien la mâchoire inférieure, sans être profondes ni pointues; commissures légèrement marquées. Narines bien ouvertes. Mâchoires s'ouvrant bien grand et articulées loin derrière les yeux avec des dents et os biens développés.

 

Dents :        

Canines fortes et bien adaptées, avec la face extérieure des incisives inférieures s'appuyant fortement à la face intérieure des incisives supérieures (en ciseaux).

 

Yeux :

Grandeur moyenne, forme ovale, placés sur les côtés, regard vif, intelligent, énergique, amical, sans être perçant. Couleur: brun-rouge foncé lustré à brun-noir pour toutes les couleurs et variétés de robe. Les yeux de poisson ou de couleur perle chez les sujets à robe grise ou arlequin ne constituent pas un défaut sérieux, mais ils ne sont pas souhaitables.

 

Oreilles :

Attachées près du sommet de la tête, pas trop en avant; longues sans trop l'être, gracieusement arrondies, ni étroites, ni pointues, ni pliées. Elles doivent être animé avec le bord antérieur juste appuyé contre la joue.

Cou :

Assez long, musclé, sec, sans fanon, légèrement arqué à la nuque, pénétrant gracieusement entre les épaules, porté fièrement sans rigidité.

 

Membres antérieurs :

Pour pouvoir résister au dur travail sous terre, le devant du corps doit être musclé, compact, profond, long et large. Omoplate large, longue, placée solidement en oblique sur un thorax pleinement développé et pourvu de muscles durs et flexibles. Bras inférieur: court comparé à celui des autres races; légèrement tourné vers l'intérieur; muscles durs mais flexibles à l'avant et à l'extérieur, avec des tendons fortement tendus à l'intérieur et à l'arrière. Paturons (articulation entre l'avant-bras et le pieds- ou poignet) : plus rapprochés que les articulations des épaules, ce qui fait que les pattes antérieurs ne sont pas droites.

 

Corps :

En général long et bien musclé. Le dos, avec des épaules obliques et un bassin court et rigide, doit être le plus droit possible entre le garrot et le rein légèrement arqué; ce dernier est court, rigide et large. Ligne du dessus: la plus droite possible entre le garrot et le rein. Poitrine: sternum puissant et si proéminant à l'avant que l'on peut distinguer une dépression de chaque côté. Vu de devant, le thorax doit sembler ovale et doit s'étendre vers le bas jusqu'au milieu de l'avant-bras. Côtes pleines et ovales, bien cintrées, se confondant graduellement à la ligne de l'abdomen. Si la longueur est bonne et si l'anatomie de l'épaule et du bras supérieur est correcte, la patte antérieure, vue de profil, doit cacher le point le plus bas de la ligne de poitrine. Rein légèrement arqué, court, rigide et large. Croupe longue, ronde pleine, fortement musclée mais souple, s'affaissant très légèrement vers la queue. Ventre légèrement relevé.

 

Membres postérieurs :

Cuisses robustes, de bonne longueur, à angle droit avec l'os du bassin. Pattes robustes et bien musclées, avec des fesses bien arrondies. Articulation du genou large et forte.

 

Queue :

Elle continue la colonne vertébrale, s'étendant sans trop se recourber et elle ne doit pas être portée trop gaiement.

Défauts :

Défauts sérieux : (Pouvant empêcher un chien d'être classé lors d'une exposition): mâchoire supérieure trop longue ou trop courte.

Défauts secondaires :(Pouvant empêcher un chien de bien se classer lors d'une exposition): longues pattes; allure maladroite; doigts tournés vers l'intérieur ou trop inclinés vers l'extérieur; pieds étalés; dos converse ou concave; croupe plus haute que le garrot; poitrine peu développée ou à côtes courtes; ventre trop rétracté comme celui d'un lévrier; arrière-train étroit, mal musclé; rein faible; membres antérieures ou postérieurs mal fléchis; pattes croches.

Défauts mineurs :(Pouvant empêcher un chien de se classer bon premier lors d'une exposition de championnat): oreilles mal attachées, protubérantes, étroites ou pliées; "stop" trop prononcé; mâchoire trop faible ou trop pointue; dents égales; tête trop large ou trop courte; poil trop fin ou pas assez dense.

 

 

Pour les  adultes :

 

Vaccinations :

Tous les ans. Pour la rage et les voyages à l'étranger : consulter le vétérinaire.

 

Contre les puces et autres parasites :

Employer un spray (en vente en pharmacie), asperger sur le dos, le ventre (attention aux yeux!), bien frictionner à rebrousse poils. A faire tous les mois surtout en été.

 

Vermifuge :

2 fois par an.

Soins du pelage :

Il ne faut pas laver le chien. Mais par contre le brosser régulièrement pour éliminer le poil mort, peigner derrière les oreilles pour éviter les noeuds. Si vous voulez quand même le laver : il faut utiliser un shampooing spécial chiens.

 


Pour les Chiots :

 

Pour dormir :

Pas de panier en osier ! Ils sont très dangereux si le chien le mange. Un panier en plastique est conseillé avec une petite couverture (attention aux coussins de mousse qui peuvent être facilement déchirés).

 

Alimentation :

2 fois par jour +/- 70 g de croquettes par repas, sèches ou éventuellement mouillées avec de l'eau tiède (laisser gonfler 10 minutes) et ce jusqu'à un an. Toujours leur laisser de l'eau fraîche à disposition. Si le chiot ne mange pas la totalité de sa gamelle, il faut retirer la nourriture, surtout en été !

 

Jouets :

Pas trop petits pour que le chiot ne les avale pas ; une "corde - noeud" ou une petite bouteille en plastique vide et sans bouchon peut les amuser aussi.

Vermifuge :

Tous les mois avec du produit en pâte (2 cm par kg de poids) à coller sur le palais du chiot et ce jusqu'à un an.

Remarque : il faut vermifuger le chien avant les revaccinations !

Ensuite : 2 fois par an

Produits en vente en pharmacie

Contre les puces et autres parasites :

Employer un spray (en vente en pharmacie), asperger sur le dos, le ventre (attention aux yeux!), bien frictionner à rebrousse poils. A faire tous les mois surtout en été.

 

Vaccinations :

Vaccinations à 7 semaines

Rappels : à 3 mois - à 4 mois - ensuite tous les ans

Pour la rage :

Consulter le vétérinaire

 Soins du pelage :

Il ne faut pas laver le chien. Mais par contre le brosser régulièrement pour éliminer le poil mort, peigner derrière les oreilles pour éviter les noeuds. Si vous voulez quand même le laver : il faut utiliser un shampooing spécial chiens.

 

 

A consulter :

 

Pour celà cliquez sur les images 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×